Blog & Actualités

Vers une hausse des cotisations mutuelles en 2020

Mutuelle Obligatoire

La réforme 100 % Santé ouvre à une prise en charge plus étendue voire totale de certains soins médicaux. En échange, les assurés devront s’attendre à une hausse de 3 % sur leurs cotisations mutuelles à partir de 2020. La Fédération Nationale de la Mutualité Française en a fait l’annonce en novembre 2019.
 

Plus de cotisations de mutuelles pour plus de remboursements ?

Les assurés peuvent désormais accéder à des soins dentaires, auditifs et optiques avec un remboursement quasi-total de leurs dépenses. Toutefois, cette bonne nouvelle s’accompagne d’une autre, moins encourageante, bien que logique. D’un côté, le gouvernement annonce la réforme 100 % Santé pour une prise en charge optimisée de trois soins majeurs. De l’autre, la Fédération Nationale de la Mutualité Française informe également sur une hausse des cotisations.
La ministre Agnès Buzyn tient à rassurer que le RAC 0 ou reste à charge zéro n’est pas le « motif de hausse de tarifs des mutuelles ». Pour sa part, Thierry Beaudet, président de FNMF, apporte des précisions. Cette hausse de 3 % n’est autre qu’une « augmentation proportionnelle sur les 10 dernières années ». Mathieu Escot de l’UFC Que Choisir soutient toutefois que cette augmentation est « intimement liée au RAC 0 ».


 

Quelles sont les raisons d’une hausse de cotisations de mutuelles?

Face à toutes ces annonces de toutes parts, les assurés se questionnent sur les éléments décisifs dans les tarifs. Il faut rappeler que les cotisations diffèrent d’un profil à l’autre et que l’âge fait partie des critères de hausse. Ce dernier point risque d’introduire que les personnes âgées risquent de payer jusqu’à 5 % de plus, contre 3 %. Ces questions restent encore en suspens, les négociations et les débats étant encore en cours.
Les cotisations sont également différentes d’année en année, d’où l’explication de la FNMF sur la proportionnalité de cette hausse. Quoi qu’il en soit, facteurs impactant sur les cotisations des mutuelles sont nombreux. Le niveau de couverture et les garanties ont des répercussions sur les cotisations. Outre l’âge déjà mentionné plus haut, les ayant-droits sont aussi considérés dans l’élaboration des tarifs. Le lieu de résidence affecte les tarifs, car les risques de dépassement d’honoraires sont élevés dans certaines villes. À part l’inflation, le plafond mensuel de la Sécurité sociale affectent largement le montant des cotisations des mutuelles. Les complémentaires santé devront ainsi justifier la hausse appliquée en 2020 à partir de ces éléments.